6 avr. 2015

Hanami au Japon



Chaque année, les japonais suivent la floraison des cerisier jour pour jour et heure par heure sur leur portable. Commençant au Sud, elle remonte peu à peu vers le Nord. Hanami est là.
花見, littéralement, « regarder les fleurs », est la période s'étendant de fin mars à mai durant laquelle les cerisier et parfois même les ume (abricotier du Japon) sont en fleur. Toutes les générations se rassemblent afin de regarder et profiter des sakura. Etant une grande fan de la culture nippone j'ai décidé de vous parler de Hanami pour la revue culturelle d'avril.



 J'ai toujours été curieuse et assez admirative devant l'immense respect que le japonais montrait pour la nature. Cette vie en perpétuelle opposition, l'habitant des grande villes et l'amoureux des arbres centenaires, n'est pas conservable en Europe où la moindre personne appréciant la verdure passe au mieux pour un abruti fini et au pire pour un extrémiste écolo. Lionel Crooson parle d'ailleurs très bien de ce rapport dans le dernier National Géographique consacré au Japon secret (que je vous conseil vivement). La rudesse du climat a-t-elle poussé les japonais à vénérer la nature ? Est-ce pour mieux la préserver que tout le monde se regroupent dans les villes ?



Il existe en chaque habitant une part de douceur, c'est pourquoi il n'est pas rare de voir un cadre tokyoïte esquisser un sourire derrière le parfum d'une rose ou retomber en enfance en buvant un macha tout chaud. C'est sans doute lors de la floraison des cerisiers que cette facette de la société est la plus importante.
Lorsque arrive le jour tant attendu, pas question de rester une minute de plus au travail, on file rejoindre la famille, les parents ou le petit mi afin d'aller célébrer l'événement sous les allées fleuries ou au bord des rivières. On rit, on chant, on pic-nique et on abuse même du saké. La fête mêlent jeunes, habillés de couleurs excentriques, au perruque sur-gonflées au allure de manga, femmes en yukata ou encore couples de petits vieux. Ce grand rassemblement social est d’ailleurs devenu le symbole du Japon, qui n'a jamais vu de sakura ?
Le "Cool Japan" comme l'appellent les nippon, c'est cette culture que le pays exporte, à la fois très commercial et très conservatrice. Vous avez forcément regarder un de ces dessins animés au design affreux étant petit, au générique entêtant (Lady, Lady Oscar, elle est habillée comme un garçoooooon) ou acheter un mini jardin zen chez le Nature et Découverte du coin. Et bien la floraison des cerisier en est presque l'investigateur.



La tradition du Hanami remonte à la période Nara (VIIIème siècle) et commence avec l'admiration de ces ume dont je vous ai précédemment parler. La dynastie chinoise des Tang est très rayonnante et apporte au pays du Soleil levant la goût des belles fleurs. Le Japon en pensera ce qu'il voudra, que ce soit les sakura ou le riz, beaucoup de ses trésors on été influencés par la Chine.  Parlons justement du riz. les sakura étaient vénérés car ils annonçaient la période de plantation du riz, ressource essentielle de l'archipel. Cette fête jadis réservée à  l'élite (et oui, ne bois pas du saké en faisant le guignol devant les dieux qui veut) devient dès l'ère Edo une célébration populaire.

Il existe beaucoup de lieu prisés lors de l'événement. A Tokyo, le parc de Shinjuku Gyoen est particulièrement apprécié. Celui de Sumida offre un paysage urbain encore différent, en effet, étant situé de la rivière à Asakusa (qui abrite le plus vieux temple de la ville, le Sensō-ji), il associe les deux principe japonais que l'on retrouve le plus dans les haïku (petit poème courts, métaphore de la condition humaine) : l'eau, puissante et éternelle ainsi que la fleur, fragile et éphémère. A Osaka, le parc Kema Sakuranomiya est même exclusivement réservé à ces arbres, tandis qu'à Kyoto, il n'est pas rare de voir passer une jeune meiko (apprentie geisha) sous les sakura de la promenade du philosophe.


Promenade du philosophe

Sumida

Kema Sakuranomiya
Bref, vous l'aurez compris, pour toute l'archipel nippone, cette période est une véritable de festivité et de retrouvaille. C'est aussi l'une des plus fréquentée par les touristes qui viennent du monde entier se joindre aux promeneurs en vacances. Sur ce, je vous laisse avec la référence incontournable sur le sujet.
Ciao ciao !









PS : N'oubliez pas le concours du moment, c'est ici !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire