21 avr. 2016

Sur la route d'Okutama




Dears,

C'est à Okutama, dans la banlieue de Tokyo, que je vous emmène aujourd'hui.
Il s'agit de la banlieue lointaine car nous avons mis plus de 2h20 à accéder à ce petit coin de paradis. 

L'idée à germé dans nos caboches car nous souhaitions à tout prix faire un onsen lors de notre séjour, petit soucis, mon chéri et moi sommes tatoués. 
La plupart des onsen sont interdits aux personnes tatouées dans un soucis d’ordre et de moral, le tatouage au Japon étant encore identifié au yakuza. 

Cette région montagneuse du district de Tokyo abrite une vallée et un lac très appréciés des tokyoïtes lorsqu’il s'agit de fuir la ville. C'est dans ce cadre enchanteur que nous avons décidé de passer une journée, l'après-midi étant réservée aux bains. 










Nous avons profité de l'onsen, où les hommes et les femmes étaient séparés. Les deux bassins, en aval et en amont, alternent de genre selon les jours de la semaine et avec beaucoup de chance, nous sommes tombées, nous, les nanas sur le jour où nous avions celui avec la plus belle vue. 
C'est donc complètement nues que nous nous sommes glissées dans l'eau chaude, avec nos petites serviettes sur la tête. La majorité du temps, nous étions seul dans le bain.
Bien évidemment je n'ai fait aucune photos des bassins, j'ai donc pris mes images intérieurs sur le site Moegi no Yu.






Image prise sur le site de l'onsen.


Nous avons mangé à l'étage, takoyaki et thé vert à volonté. La boutique proposait plein de nourriture traditionnelle fabriquée dans la région, j'en ai profité pour ramener mes petits souvenirs destinés à la famille. 








L'endroit est magique, encré dans ses traditions, en pleine immersion dans le Japon rural. 
L'entrée est complètement dérisoire, 780yen, soit 6€ pour profiter de tous les services. 

Bye,






PS : Oui je sais j'ai changé ma police de titre, mais celle-ci collait bien à l'article.

4 commentaires:

  1. CC c'est Anna. Tes photos son tres tres tres tres jolies, tu as de la chance de vivre des moments comme ça !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Mon copain habaitait à 2 stations de l'onsen et c'est vrai que nous y allions souvent, pendant l'hiver c'est magique, merci de me faire revivre tout ça...
    Lisa

    RépondreSupprimer