Tout sur les solaires: Corée du Sud vs Japon



Dears,

Je suis contente de vous présenter mon article sur les solaires juste au commencement de l'été car en plus d'y avoir mis tout mon cœur, il sera pratique pour celles et ceux qui s'y perdent dans le choix des solaires. 

Bien que vous avez été plusieurs à me le demander sur les réseaux sociaux, c'est aussi une façon de classer mes idées clairement au lieu de faire un exposer en désordre à toutes les personnes qui me demandent les différences et que choisir.

Ayant la peau très blanche, le choix de mes produits est hyper important car je n'utilise pas seulement la crème en été mais aussi en hiver afin de me protéger entièrement. 


Je vous propose de rentrer dans les détails de deux crèmes mises sur le banc d'essai :

La Non-Nano suncreen SPF48 PA+++ d'Innisfree, produit coréen et la UV Aqua Rich watery essence SPF50+ PA++++ de Biore, une japonaise.






Bien que l'exposition directe entre 12h et 16h (à partir de 17h, les UVB étant quasi nuls, vous ne risquez plus grand chose pour les coups de soleil) soit déconseillée pour tout le monde, vous pouvez découvrir votre peau selon sa couleur car nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Chaque peau dispose d'un capital soleil différent, un phototype, c'est à dire le temps de réaction au soleil.





Peau très claire : généralement transparente, avec des tâches de rousseur ou du lentigo. On voit bien vos vaisseaux sanguins à travers, vous marquez facilement et avez pas mal de rougeurs. L'exposition aux UV est fortement déconseillée car votre peaux est la plus fragile et la plus exposée aux cancers et allergies solaires. Il est possible également que la production de mélanine ne suive pas la prise de soleil de votre peau et se dérègle, ce qui est mon cas, on voit apparaître alors du lentigo où tâche pigmentaires. Vous prenez des coups de soleil mais ne bronzez jamais. Une protection maximale est indispensable, solaire avec un indice élevé, vêtements couvrants, chapeaux. Phototype I.










Peau claire à normale : peau blanche, avec possiblement des tâches de rousseurs, on distingue vos veines. L'exposition aux UV est aussi déconseillée, les risques de cancer ne sont également pas à négliger. Là encore, une protection maximale est conseillée, solaire à fort indice, vêtements couvrants et chapeau. Ne pas vous exposer de la fin de la matinée à la fin d'après-midi. Phototype II à III.









Peau médium à matte : peau normale, votre production de mélanine vous a un peut plus gâté que les précédentes. Vous bronzez bien et graduellement en revanche, il vous arrive de prendre des coups de soleil après une exposition intense. Une protection moyenne à forte est conseillée ainsi qu'un chapeau. Phototype III à V.









Peau matte à brune : généralement les peaux méditerranéennes, noires, maghrébines ou d'Amérique ou d'Asie du Sud. Vous avez peu ou pas de rougeurs et pouvez constater une peau plus clair sur la paume des mains, dans les creux comme les coudes et les genoux et sous les pieds. Vous bronzez facilement, voir beaucoup et les coups de soleils sont rares. Une protection solaire moyenne est suffisante ainsi qu'un chapeau pour les insolation. Une exposition progressive est recommandée. Phototype V à VI.



La dénomination SPF ou sun protection factor (IP ou indice de protection en français) représente l'indice de protection contre les UVB de votre crème. Vous trouverez des indices solaires de 15 à 30 pour les protections faibles à moyennes, 30 à 50 pour les hautes protections et 50+ pour les très très haute protection.


Mais pourquoi ces chiffres ? Il s'agit en fait de calculer de façon partielle le temps que vous allez mettre avant de prendre un coup de soleil, par exemple pour une exposition de 20 minutes avec un indice 15 : 20 x 15, donc 300 minutes, soit 5h avant de prendre un coup de soleil. Mais pourquoi en rajouter alors ? Parce qu'au bout d'une à deux heures, la fine couche de protection s'en va avec l’érosion de la peau.

Bien entendu s'il ne s'agissait que de ça ce serait trop simple et dans ces calcules il faut aussi prendre en compte votre phototype ainsi que l'intensité du soleil car ce raisonnement est valable pour un faible rayonnement. Les problèmes de peau ajoute également du poids dans la balance comme les tâches de rousseur, les tâches de pigmentation, l'eczéma, etc.

De la même façon que la dénomination SPF annonce la protection contre les UVB, PA annonce celle contre les UVA. Sur une échelle de 1+ à 4+ où la protection est optimale. Ce label développé au Japon n'est pas encore présent partout en Europe alors ouvrez les yeux. 






La crème solaire Innisfree contient un SPF48 et un PA+++, elle protège donc très bien et si vous n'avez pas de soucis particulier avec le soleil et que votre phototype est au dessus de III, vous ne verrez aucune différence avec la Biore qui elle possède un protection solaire de 50+ et un PA++++. 


Ces deux crèmes, comme beaucoup de produits asiatiques sont adaptées à des peaux foncées à claires. Par contre, si vous avez la peau très claire, mieux vaut vous tourner vers la Biore qui possède une protection plus haute. De la même façon,pour un usage quotidien sans trop d'exposition et en toutes saisons, son PA étant plus élevé, c'est celle ci qui remporte la manche.







Rappelons d'abord ce qu'est un UV ou ultra violet et pourquoi il faut s'en protéger. 

Faisons la différence entre UVA et UVB, bien que ces dernier arrivent par les rayons du soleil de la même manière.


  • Les UVA qui sont plus nombreux, sont présents tout le temps, que ce soit l'été, l'hiver, que le ciel soit gris, non dégagé, qu'il fasse soleil, etc. Ils traversent tout : les nuages, le verre et même l'épiderme (ils peuvent arriver jusqu'aux cellules du derme). Même si vous ne les sentez pas, les UVA sont nocifs pour la peau car ils favorisent le vieillissement prématuré de la peau, augmente le risque de cancer cutané, surtout si vous avez la peau très blanche et peuvent être responsables des tâches pigmentaires. 

  • Les UVB sont moins nombreux mais aussi moins fourbes car ils ne traversent pas les nuages ou à vraiment très faible dose (dit celle qui prend des coup de soleil sous un ciel nuageux, merci peau pâle). Mais ceux sont eux qui sont responsables des brûlures dues à une surexposition. Ils peuvent eux aussi causer des cancers de la peau.




Les produits solaires occidentaux vous protègent généralement des UVB sauf mention UVA. Alors que dans la quasi totalité des cas, les solaires coréens et japonais son utiles contre les deux.
Etant donné que les asiatiques accordent beaucoup plus d'importance au vieillissement prématuré dû au soleil, c'est quelque chose qui est devenu automatique : on met de la crème solaire aussi bien en été qu'en hiver et par tout les temps. Et ils ont raison.

Une fois bien conscient des risques, on s'intéresse aux filtre solaires présents dans une crème, un gel, une mist, etc. Là aussi, il en existe deux : les filtres minéraux qui réfléchissent les UV et les filtres chimiques qui les absorbent.





Résultat de recherche d'images pour "filtre chimique filtre mineral"
  • Les filtres chimiques posent problème car certains d'entre eux agissent directement sur l'organisme, au risque de le dérégler : on les appelle les perturbateurs endocriniens (qui provoquent au mieux une légère allergie au pire, un cancer). Ils sont aussi nocifs pour l'environnement et plus précisément pour la faune aquatique lorsque vous vous baignez après vous être enduis de crème. On évite au possible le Ethylhexyl Methoxycinnamate (ou Octinoxate), les Benzophenone-1, -2,-3 et-4 et l'octocrylène. 

  • Les filtres minéraux sont plus naturels et moins mauvais, à condition de ne pas être présent sous la forme de nanoparticules. Ces dernières sont d'infimes particules dont les scientifiques ne maîtrisent pas encore entièrement la réaction. Elles sont susceptibles d'agir comme perturbateurs endocriniens pour l'Homme mais sont également très polluantes pour l'environnement et perturbent la chaîne alimentaire des fond marins. Vous pouvez les reconnaître dans la composition de produits européens (et en Europe seulement malheureusement) comme ceci : ingrédient [nano]. Etant donné qu'elles favorisent la pénétration d'un produit, plus le film laissé sur la peau va être visible et plus la matière va mettre de temps à pénétrer l'épiderme, moins de chance vous aurez à vous retrouver avec des nanoparticules dans la composition. 




Voici la composition de la solaire de chez Biore :
Water, Alcohol, Ethylhexyl methoxycinnamate, (Lauryl methacrylate / sodium methacrylate) crosspolymer, Alkyl benzoate (C12-15), Bisethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl triazine, Diethylamino hydroxybenzoyl hexyl benzoate, Dimethicone, Ethylhexyl triazone, Silica Dimethyl Silylate, Dipropylene Glycol, Xylitol, Dextrin Palmitate, Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer, Dimethicone/Vinyl Dimethicone Crosspolymer, Polysilicone-9, Glyceryl Stearate, Aminomethyl propanol, Vinyl Dimethicone/Methicone Silsesquioxane Crosspolymer, Agar, Isoceteth-20, C30-45 Alkyl Methicone, Polyvinyl alcohol, C30-45 Olefin, Sodium Hydroxide, Butylene Glycol, Propylene glycol, Sodium Hyaluronate, Royal Jelly Extract, Citrus Aurantium Dulcis (Orange) Fruit Extract, Citrus Grandis (Grapefruit) Fruit Extract, Citrus Limon (Lemon) Fruit Extract, Phenoxyethanol, EDTA 2Na, BHT, Fragrance.

Et celle de chez Innisfree :

Water, PropanediolTitanium DioxideButylene Glycol, Caprylic/Capric TriglycerideCaprylyl Methicone1,2-HexanediolPentylene GlycolCaprylic/Capric/Succinic TriglyceridePolyhydroxystearic AcidMethyl Methacrylate CrosspolymerAmmonium Acryloyldimethyltaurate/VP CopolymerAluminaStearic Acid, Saccharide Hydrolysate Hydroxypropyl MethylcellulosePolyacrylate Crosspolymer-6CI 77492EthylhexylglycerinDicaprylyl Carbonate, Centella Asiatica ExtractSalvia Hispanica Seed ExtractCurcuma Longa (Turmeric) Root ExtractPortulaca Oleracea ExtractHouttuynia Cordata ExtractCI 77491Madecassoside, t-Butyl AlcoholCI 77499Triethoxycaprylylsilane 


La particularité de la Innisfree c'est d'être d'entrée de jeu certifiée sans nanoparticules, vous pouvez donc vous tourner vers elle de façon sécurisé. Elle contient des filtres minéraux qui ne sont pas présents sous leur forme nano et peut donc être utilisée sans soucis d'environnement ou de mauvaise réaction pour le corps. Je ne vais pas m'étendre ici sur les autres composition car ce qui nous intéresse ici ceux sont les filtres solaires.


La solaire de chez Biore contient des filtres chimiques. On trouve du Bis-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine et du Diethylamino Hydroxybenzoyl Hexyl Benzoate qui ne sont pas trop dangereux et plutôt acceptables. Par contre on retrouve l'Octinoxate dans les première positions, ce qui n'est vraiment pas terrible. 


On peut donc dire que c'est Innisfree qui remporte la manche de la composition. C'est une très bonne piste pour ceux qui souhaitent éviter les filtres chimiques et les nanoparticules.








La crème solaire de base est blanche et assez pâteuse bien qu'on le retrouve maintenant sous différentes forme, notamment en spray, waterproof, en gel, en brume, etc.

Comme nous avons vu  les nanoparticules précédemment je ne reviendrai pas dessus mais garder à l'esprit que plus une crème solaire de base s'étale vite, plus on a des chance d'avoir des nanoparticules dedans. Alors même si vous y passer 30sec de plus, mieux vaut privilégier une crème à absorption moins rapide, un gel ou une solution aqueuse.

Peu importe que votre crème solaire soit waterproof (en passant, encore plus nocive pour la faune marine), il est important d'en remettre après chaque baignade car l'eau agit comme une loupe pour les UV. 

Le confort et les préférences sont aussi à prendre en compte lors du choix de ses solaires. Son mode d'application étant plus ou moins rapide, le format plus ou moins économique et la contenance permet ou non de voyager facilement avec.


Bien qu'il est fortement déconseillé d'exposer un moins de 3ans au soleil, il est essentiel de mettre de la crème à un enfant, qu'il soit faiblement exposé ou pas. Leur peau étant plus fine, elle est aussi plus fragile. 


Et surtout n'oubliez pas : la crème solaire n'empêche pas de bronzer !







La solaire Biore est un hybride de crème et de gel. La texture est très fraîche et agréable à l'application. Elle ne laisse pas de couche et pénètre rapidement. Son odeur est elle aussi plutôt sympa, rien qui prend le nez, très discret mais qui nous rappelle que la compo contient du parfum. Attention aux peaux sensibles. 

Étant donné qu'elle contient des filtres chimiques, elle est efficace environ 30min après son application, ce qu'il faut prendre en compte avant de s'exposer. 
Le petit plus, c'est le fait qu'elle maintient l'hydratation et est utilisable sur le visage sans inconfort.







La solaire Innisfree est une crème solaire assez basique dans sa texture. Légèrement rosée, elle n'a aucun effet colorant sur la peau. Il faut la travailler un peau pour la faire pénétrer mais par rapport aux autres solaire sans nano que j'ai pu tester, c'est très raisonnable. Etant donné qu'elle contient un filtre minéral, son effet est immédiat et vous pouvez vous exposer juste après. Elle laisse un léger film, presque imperceptible mais qui donne un effet un peu sec à la peau.







La consommatrice consciencieuse (lol) que je suis vous dirais bien de vous tourner directement vers la solaire Innisfree pour sa composition exemplaire.
Malheureusement c'est plus compliqué que ça...

Pour un usage pour le corps, répéter (c'est à dire plusieurs fois par jours), c'est la crème que j'utilise, que ce soit en été partout ou juste sur les épaules. Elle contentera aussi celles et ceux qui n'ont pas besoin de trop d'hydratation mais elle est à marier avec un lait pour le corps si vous habiter dans une région où l'eau est très calcaire, comme moi et que la douche vous laisse déjà un effet sec. 

Pour ne pas vous mentir, j'utilise principalement la Biore sur le visage et quelques fois sur mes épaules. 
Sa compo n'étant pas top je l'utilise moins que la première mais son maintient de l'hydratation de la peau et sa texture très agréable en font une base de teint parfaite qui en plus, vous aide à fixer votre cushion, bb crème et autre fond de teint. Je ne pourrai pas m'en passer et l'ai déjà rachetée. Etant donné que je ne me maquille quasiment pas quand il fait chaud, ou très peu, je ne l'utilise pas tout le temps et sa composition n'est donc pas un problème.





Et le prix dans tout ça ?

Vous  pouvez trouver la Biore pour 10€ frais de port compris sur Ebay où elle est la moins chère.
Pour la Innisfree, elle vous coûtera 14€ plus frais de port sur Testerkorea.


Et pour aller plus loin, je vous propose une sélection de solaires si aucune de ces deux crèmes ne vous a convaincu. Je précise que j'ai testé tous ces produits et qu'ils font seulement partis de ceux qui m'ont convaincu.


Résultat de recherche d'images pour "COSRX ALOE SOOTHING SUN CREAM SPF50 PA+++ 50ml"
L'hydratante : COSRX Aloe Soothing Sun Cream SPF50 PA+++ 
La polyvalente : Thank You Farmer Sun Project Water Sun Cream, SPF 50+
La minerale : Alba Botanica Sport Mineral Protection SPF 45
La naturelle des étés humides : Badger Company Anti-Bug Sunscreen SPF 34


Et vous, quelle sont vos habitudes niveau solaires ?

Xx,

3 commentaires:

  1. J'ai trouvé ton article hyper intéressant! Forcée d'avouer que déjà à la base je suis pas irréprochable en terme de soins solaires (je n'ai jamais le réflexe de me tartiner), j'avais encore moins de connaissance quant à l'offre asiatique ! En tout cas, je prends bonne note :)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou ! Ta revue est super ! J'ai appris beaucoup de choses ! Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Ara, super article ! J'ai un phototype III donc je bronze un peu tout de même mais prend facilement des coups de soleil. Je viens de partir une première fois en vacances et j'ai vidé déjà 2 tubes de 50 et 30 ml ! Mais super fière première année sans coup de soleil ! Les autres années je n'en appliquais pas assez en quantité ou pas systématiquement en revenant de baignade, là je suis au point pour la première fois ! Et pour celles qui se le demandent j'ai tout de même bien bronzé ;) Bisous

    RépondreSupprimer